AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
vous êtes en peine d'amour ? ça tombe bien, nous aussi. - - le journaliste
bienvenue sur BLANK SPACE
soirée chatbox tous les lundis et vendredi .

Partagez | 
 

 qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Landry
~ I WON'T SAY I'M IN LOVE
avatar

MESSAGES : 388
ARRIVÉ LE : 29/05/2018
COPYRIGHT : gasoline.
DC / TC : kayden taylor
FACECLAIM : ken samaras

AGE : twenty-eight yo still acting like a brainless teenager
MÉTIER : gardener, selling the weed he grows as well, but shush

VOTRE JOURNAL PERSONNEL
YOUR RELATIONSHIP:

MessageSujet: qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)   Ven 22 Juin - 9:02




gabriel & @amalia rhodes

If you cried out for more, if you reached out for me, I would run into the storm, just to keep you here with me. I have gone beyond my years, I've wasted half my life. But I found it all in you. Did I save you? 'Cause I know you saved me too.

Tu fronces le nez en regardant le ciel. La météo ce matin annonçait du beau, mais à voir la gueule des nuages au-dessus de ta tête, t'as un doute à ce sujet... Tant pis, t'as du boulot à faire, tu verras bien ! T'es chez les Rhodes, sûrement le jardin où tu préfères travailler. Et c'est pas leurs magnifiques rosiers qui te le fais préférer aux autres. Ça non ! Même si on pourrait dire que c'est quand même une jolie plante qui en est la raison... Elle est blonde, les yeux bleus, à peine plus grande que toi. Et malgré son étonnante beauté, elle ne ressemble en rien à toutes ces filles après lesquelles tu cours habituellement. La différence avec elle, c'est qu'Amalia est de dix ans ton aînée. Toi qui généralement raffoles des gamines plus jeunes que toi, tu t'étonnes presque toi-même ! Ce qui au début n'était qu'un jeu à tes yeux, t'as lentement rattrapé. Parce qu'au début tu faisais le beau devant elle, juste pour jubiler de la voir t'observer du coin de l'oeil. Elle se voulait sûrement discrète, mais t'as vite compris que tu la laissais pas indifférente. Et qu'est-ce que t'as kiffé cette sensation. A chaque fois que tu retirais ton t-shirt quand son mari était pas là et que t'apercevais sa silhouette à la fenêtre, qui disparaissait dès que tu tournais la tête pour l'observer. Mais cette sensation grisante, c'est lentement mue en quelque chose d'autre. Amalia est devenue plus qu'une créature féminine avec laquelle tu jouais. Elle s'est révélée être une femme. Intelligente. Brillante. Tellement intéressante.
Merde. Il se met à pleuvoir des cordes. Un orage digne d'un été bien trop chaud. Ce sont des trombes d'eau qui te tombent sur la tête. T'es en t-shirt et short trop grand pour ton p'tit cul. T'hésites pas très longtemps avant de te diriger vers la maison derrière toi. T'ouvres la baie vitrée à la volée pour te mettre à l'abri. Et quand tu te retournes en train de t'ébouriffer les cheveux afin d'en faire partir l'eau, tel le chien détrempé qui s'ébroue, tu tombes nez à nez avec elle. « Ça vous embête si j'attend dedans, que la pluie passe ? » T'as étonnamment plus de tact quand tu lui parles à elle, qu'à n'importe qui d'autre. Et t'as jamais trop compris pourquoi tu l'avais vouvoyer dès le départ, alors que c'est pas du tout ton genre. Du peu de temps que t'as passé sous la flotte, ça a suffi à ce que de ton corps tombent des gouttes sur le sol. Et tu l'aurais sûrement remarqué, si t'étais pas comme un gros abruti en train de la regarder, tes yeux se perdant dans son regard couleur océan.


(c) SIAL ; icons tumblr ; lyrics stone sour



_________________

risibles amours ☾ Les constellations sont frêles, j'imagine ton image dans le ciel. Pour dessiner les traits de ton visage, je relis les étoiles entre elles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://out-woods.bbfr.net/t155-quand-j-vois-les-gens-normaux-j-suis-fier-d-etre-pas-normal-gabriel
Amalia Rhodes
~ I WON'T SAY I'M IN LOVE
avatar

MESSAGES : 212
ARRIVÉ LE : 17/06/2018
COPYRIGHT : martyr
DC / TC : nop.
FACECLAIM : rosamund pike

AGE : trente-huit ans.
MÉTIER : femme au foyer principalement, bénévole dans une maison de réinsertion sociale pour jeunes le reste du temps.

VOTRE JOURNAL PERSONNEL
YOUR RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)   Ven 22 Juin - 11:14

qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? ft gabriel & amalia

Love isn't always pretty. Sometimes you spend all your time hoping it'll eventually be something different. Something better. Then, before you know it, you're back to square one, and you lost your heart somewhere along the way.

La place à tes côtés était encore vide ce matin lorsque t'as ouvert les yeux pour commencer ta journée de congé. C'était la troisième fois cette semaine, et non pas que tu comptais les nuits, mais aujourd'hui spécialement ; ça te faisais un petit pincement au cœur de constater qu'il n'avait pas tenu sa parole, encore une fois... Thomas devait être là, c'est ce que disais les quelques mots sur le dernier texto qu'il t'avais envoyé hier soir. Ton premier réflexe fut de regarder l'écran de ton tel, en espérant qu'il daigne au moins donner de ses nouvelles, mais ce ne fut pas le cas. Tu ne sais pas ce qui te blesses le plus dans tout ça ; le fait qu'il ne tienne pas parole, ou qu'il fasse comme si rien était?

Et comme à chaque fois que quelque chose te prends la tête, tu profites des petites heures du matin pour aller te défouler, libérer toutes ces questions qui te hantent depuis tellement d'années. Tu cours jusqu'à en oublier la raison principale de ta présence dans ses rues, te libérant de toutes pensées qui pourraient ruiner ta journée. La température serait parfaite si ce n'était pas de ces quelques nuages qui s'accumulent et du vent qui commence à se lever, annonçant aux habitants que la pluie ne devrait pas trop tarder. Tu profites de la fraîcheur de l'air pour te donner un petit coup de pieds aux fesses, courant un peu plus vite qu'à ton rythme régulier. Tu fais ton trajet habituel, passant par la boulangerie pour récupérer de quoi manger et ensuite, le dévorer sur un banc au milieu d'un parc très peu fréquenté. Quelques minutes après avoir pris le temps de digérer un peu et reprendre ton souffle, tu te remets en marche sur le chemin du retour.

La pluie commence doucement à tomber sur ton visage, balayant les gouttes de sueur qui s'étaient accumulées dans ton cou. Une fois arrivée devant chez toi, tu fronces les sourcils en apercevant une silhouette dans le jardin. Tu mets quelques secondes à réaliser que c'est Gabriel, ayant totalement oublié qu'il devait travailler aujourd'hui. T'hésites à aller le saluer, le petit sourire qui se dessine sur tes lèvres alors que tu le regardes bosser en douce confirme que t'en as vraiment envie, mais tu te contentes de tout simplement entrer. Te dirigeant vers la salle de bain pour récupérer une serviette, t'entends la baie vitrée s'ouvrir et tu perds aussitôt ton sourire, laissant place à une nervosité nouvelle de devoir le confronter. T'attrapes une deuxième serviette avant d'aller le rejoindre, ne vérifiant même pas ta tête avant de sortir de la salle de bain. Gabriel, c'est aussi un sujet qui te tracasses dernièrement. Tu ne sais pas pourquoi ni comment, mais sa présence vient toujours réchauffer la petite partie morte de ton cœur, celle qui est gelée dans le temps depuis vingt ans. Le regard qu'il pose là tout de suite sur toi enflamme tous tes membres, mais t'essaies de faire mine de rien. Tu te contentes de planter ton regard dans le sien, souriant timidement en coin en entendant sa question. « Seulement si tu cesses cette mauvaise manie de me vouvoyer, je n'ai pas soixante ans tu sais ?! Tiens, sèches-toi avant d'attraper froid ! » lances-tu en tendant une serviette vers lui, avant de te sécher le cou avec la tienne. Tu te sens rougir en réalisant la connotation enfantine - et remplie de sous-entendus - dans ta dernière phrase. T'as l'impression de sonner comme une mère, une pauvre mère ouais, alors que toi aussi, t'es en train de dégoûter partout sur le plancher. Il te fais perdre la tête, et tu détestes ça. T'as l'impression d'être une de ses pré-teens qui perd les mots devant de beaux garçons, et ça t'effraies à vrai dire... Question de reprendre tes esprits, tu te diriges vers la cuisine pour mettre un peu de distance entre vous. « Un café ça te dis? »

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://out-woods.bbfr.net/t412-amalia-imperfections-define-perfection
Gabriel Landry
~ I WON'T SAY I'M IN LOVE
avatar

MESSAGES : 388
ARRIVÉ LE : 29/05/2018
COPYRIGHT : gasoline.
DC / TC : kayden taylor
FACECLAIM : ken samaras

AGE : twenty-eight yo still acting like a brainless teenager
MÉTIER : gardener, selling the weed he grows as well, but shush

VOTRE JOURNAL PERSONNEL
YOUR RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)   Lun 25 Juin - 12:34




gabriel & @amalia rhodes

If you cried out for more, if you reached out for me, I would run into the storm, just to keep you here with me. I have gone beyond my years, I've wasted half my life. But I found it all in you. Did I save you? 'Cause I know you saved me too.

T'attrapes la serviette qu'elle te tend. Sans un mot. Tu fais pas attention, à sa phrase un peu maternaliste. Tu t'concentres juste sur le fait qu'elle te demande de la tutoyer. Et ça t'reviens en pleine face, cette incompréhension de toi-même à ce sujet. Et au fond, t'as un peu peur, que si tu te montres plus familier avec elle, y a trop de toi qui ressortes. Cette vulgarité dont t'es fait, dont tu sais pas te défaire. Tu réfléchis trop quand t'es face à elle, tu t'envoies une gifle dans ta tête pour reprendre tes esprits. « Ok. » La réponse est brève, tandis que tu sèches tes cheveux avec la serviette qu'elle t'a donnée. Tu lui dis même pas merci, ça te vient même pas à l'esprit... Et lorsqu'elle te propose un café, tu sens tes pieds qui restent collés au sol. Ça te prend une demi-seconde avant de réussir à bouger. Dans la maison, y a pas un bruit, on entend que ses pas qui s'éloignent et la pluie qui s'écrase sur les vitres. « J'veux bien. Merci. » Cette fois, t'es un poil plus poli. Pas vraiment plus loquace, mais au moins tu fais moins impoli. Tu la suis, sans un bruit, passant la serviette sur ta nuque à présent. T'hésites un instant, t'observes les chaises, une à une, tu sais pas quoi faire de ton corps. « T'as besoin d'un coup de main ? » Ça te fait bizarre de la tutoyer, c'est la première fois que ça sort de ta bouche. Ça sonne pas naturel. Mais dans tous les cas, va falloir t'y habituer. Tu t'en es même pas rendu compte, mais tu t'es glissé derrière elle. Déposant nonchalamment ta serviette sur ton épaule, tu observes sa nuque, tu perçois presque son odeur. Elle semble avoir été courir, et pourtant, son odeur reste agréable. T'as presque envie de t'approcher un peu plus, coller ton corps contre le sien. Pourtant t'en fais rien. Tu bouges pas. Encore une fois. Avec Amalia c'est différent et t'arrives pas à mettre le doigt sur le pourquoi du comment. Si c'était n'importe quelle autre femme, tu aurais déjà tenté une approche. Tu sais, tu l'sens, qu'elle te résistera pas. Ou alors, uniquement par respect envers ses valeurs. Mais ça... ça en insistante un peu, ça partirait en éclat. Et pourtant, tu fais rien.


(c) SIAL ; icons tumblr ; lyrics stone sour



_________________

risibles amours ☾ Les constellations sont frêles, j'imagine ton image dans le ciel. Pour dessiner les traits de ton visage, je relis les étoiles entre elles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://out-woods.bbfr.net/t155-quand-j-vois-les-gens-normaux-j-suis-fier-d-etre-pas-normal-gabriel
Amalia Rhodes
~ I WON'T SAY I'M IN LOVE
avatar

MESSAGES : 212
ARRIVÉ LE : 17/06/2018
COPYRIGHT : martyr
DC / TC : nop.
FACECLAIM : rosamund pike

AGE : trente-huit ans.
MÉTIER : femme au foyer principalement, bénévole dans une maison de réinsertion sociale pour jeunes le reste du temps.

VOTRE JOURNAL PERSONNEL
YOUR RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)   Mar 26 Juin - 19:29

qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? ft gabriel & amalia

Love isn't always pretty. Sometimes you spend all your time hoping it'll eventually be something different. Something better. Then, before you know it, you're back to square one, and you lost your heart somewhere along the way.

Dans un monde dans lequel ton jugement ne serait pas hors service, tu n'aurais pas hésité à lui proposer de prendre sa journée en lui assurant que sa paye n'allait pas en écoper. Tu lui aurais gentiment proposé de revenir au courant de la semaine et il aurait surement été très ravie de profiter de sa journée de congé. Mais nan, dans ce monde où tu vis clairement dans le déni, tu lui proposes tout simplement de te tenir compagnie. T'en as envie, malgré les dix années qui vous séparent, malgré les regards douteux entre lily et lui, malgré thomas et malgré toutes les raisons qui pourraient te pousser à ne pas le faire ; tu te diriges doucement dans la cuisine pour lui préparer un café sans même attendre sa réponse. Réponse positive qui ne tarde pas arriver par la suite, ce qui t'arraches un frisson de satisfaction ? ou de soulagement ? T'en as aucune idée et honnêtement, tu ne cherches pas non plus à comprendre. T'en profites, c'est tout. Tu n'arrives pas à effacer ce sourire idiot de sur tes lèvres malgré les émotions contradictoires qui se bousculent à l'intérieur de ta tête. Ce n'est pas la première fois que vous passez du temps ensemble et ce n'est pas non plus la première fois que tu lui proposes de rester, mais pourtant, tu entends toujours ce petit démon au coin de ta tête qui s'amuse à jouer avec ta conscience. T'attrapes la bouilloire au passage et tu vas la remplir d'eau, contemplant les nuages au-travers la fenêtre devant l'évier. T'es souvent lunatique lors des jours de pluie, t'adores les temps gris et le son des gouttes qui tombent sur la veranda est probablement la meilleure musique qui t'aies été donné d'entendre. Des petits pas de pieds humides te ramènent soudainememt sur terre, sentant la présence de gabriel dans ton dos alors que tu coupes l'eau du robinet pour entendre le son de sa voix. Perdue dans tes pensées, t'entends sa question à moitié mais tu penses avoir compris l'essentiel. Par réflexe lorsque t'es plus ou moins intimidée ou mal à l'aise, tu poses une main sur ta nuque et tu te masses doucement le cou en tournant légerement la tête vers lui, souriant légèrement en coin. 《 Ça va merci ! Par contre, je doute fort que tu sois capable de reprendre le boulot aujourd'hui... Ces nuages semblent vouloir s'installer pour la journée... 》 lances-tu d'une voix douce, presque en chuchotant alors que tu poses ton regard à l'extérieur à nouveau. Tu restes là, lui tournant le dos, à regarder les arbres se déchaîner sous une averse d'émotions fortes. T'en oublies le café et le besoin immédiat de sauter sous la douche pour nettoyer le goût salé de l'effort physique sur ta peau. Et t'espères juste qu'il n'en profites pas pour se défiler.

©crack in time

_________________

☽☽ you'll never be able to find yourself if you're lost in someone else.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://out-woods.bbfr.net/t412-amalia-imperfections-define-perfection
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
qu'est-ce qui j'irai faire au paradis ? (amariel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ BLANK S P A C E :: VILLE DE MOUNT JULIET :: EST :: BOULEVARD AVENUE-
Sauter vers: